diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /

Une éclisse est une lanière prélevée sur une tige de noisetier. Cette éclisse servira pour le tissage. Les éclisses les plus belles sont celles de la périphérie. Sur les bonnes pousses de noisetier on peut en lever d'autres, sur la 2° couche, avec la même technique.


processus:
Faire une entaille à une une quinzaine ou une vingtaine de centimètres, en fonction de la grosseur de la tige, de l'extrémité de la tige de noisetier.

IMGP4333.JPG

DSCN9565

DSCN9567


Placer la tige contre le genou au niveau de l'entaille, celle-ci vers l'extérieur. Tirer la pousse de noisetier vers soi. Cette action de courber la tige va décoller l'aubier, créant ainsi le début d'une éclisse ou lanière. Si l'aubier ne se décolle pas complètement, s'aider du couteau pour détacher l'éclisse.

Répéter l'action précédente  en déplaçant la tige, et s'aider de l'index de la main gauche pour aider au décollement de l'éclisse.

Une fois arrivé au bout, recommencer le même processus pour lever les autres éclisses de la périphérie. Les entailles suivantes, pour les autres lanières, se font les unes à la suite des autres. Sur une tige, avec cette méthode, on sort 6 éclisses. Sur la photo ci-dessous on voit l'entaille de la dernière éclisse, la 6°, prête à être levée.


DSCN9569

 

DSCN9578

le bout de la tige après avoir levé toutes les lanières.

 

DSCN9581

la tige nue avec à coté les éclisses levées. 

 

 

passage des noeuds
Au passage de noeuds parfois le décollement est difficile. Pour passer le noeud, s'aider du couteau en donnant délicatement un mouvement de rotation à la lame, vers le haut........

vers le bas............

et l'éclisse se décolle.


Cas des grosses tiges:

Pour lever les éclisses sur les grosses tiges le genou n'est plus adapté; il faut trouver un système pour augmenter la force exercée sur la tige pour la plier sans se faire mal. Ici je me suis servi des fourches d'un pommier assez gros pour coincer la tige de noisetier entre deux branches. Cela permet d'avoir un bras de levier assez grand, donnant, avec une force des bras modérée, une force importante sur la tige qui décollera l'éclisse.

- dans menu