diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /
les trucs et astuces de Raoul
la bordure haute:
Ici, photo ci-dessous, comme le bois est sec la ficelle maintient la bordure droite ou légèrement relevée vers le haut. Sinon sous la force des lanières au tissage, la bordure s'inclinerait légèrement, donnant au panier une forme pas trés esthétique.
On remarque aussi sur cette photo que les extrémités des lanières(ou éclisses) qui ont servi à réaliser les oreilles(ou rosaces), sont maintenues provisoirement par des bouts de ficelle.




les côtes ou arceaux:
Une particularité chez 
les paniers de Raoul c'est que les côtes ne traversent pas la rosace (ou oeil du maitre ou oreilles). Comme le montre la photo ci-dessous, de l'intérieur de la rosace, les arceaux sont coincés entre la rosace et l'anse. Cela donne une bonne finition au tistalh, mais oblige à attacher les côtes au début du tissage, car celles-ci ne seraient pas maintenues en place. Les arceaux doivent être taillés en biseau pour rester coincés entre la rosace et l'anse.


les arceaux du tistalh viennent d'être posés

Raoul les attache à un bâton droit pour les maintenir

La carcasse ou ossature du panier est terminée

le tissage peut commencer


un tistalh blanc de Raoul, où l'on voit que les côtes ne traversent pas l'oreille.