diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /

Le travail des éclisses se fait en tenant le couteau de la main droite (droitier bien sûr) et l'éclisse de la main gauche. La main droite, appuyée sur la cuisse, reste fixe et régle l'inclinaison de la lame. la main gauche s'occupe des déplacements de la lanière. Un chiffon posé dur le pantalon sert à le protéger. Les éclisses levées de la tige de noisetier sont brutes, et différentes opréations sont nécessaires avant de les utiliser pour le tresssage.

ébavurage



pelage



égalisation de la largeur


affinage
l'affinage consiste à enlever le bois resté lors du levage de l'éclisse. En effet pour que la lanière soit de bonne qualité, donc souple, il faut enlever par rabotage succéssifs tout le vieux bois. Il ne doit rester que l'aubier, c'est à dire le bois jeune qui se forme chaque année; c'est la partie active ou vivante du bois, juste sous l'écorce.

Rabotage à l'aide du couteau. L'outil ne bouge pas, c'est la lanière qui se déplace, tirée par la main gauche.


éclisses prêtes pour le tressage