diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /

une très belle découverte, faite récemment, que ce panier particulier appelé bouyricou. Je vous en donne la définition mentionnée sur le site de l'association de la mémoire du bouyricou (voir le lien).

Le bouyricou est un panier traditionnellement réalisé en osier frais. Cet osier, récolté de décembre à mars, est ensuite mis à sécher dans un endroit à l’ombre et où la température est fraîche.

La caractéristique du bouyricou est la tresse d’osier qui part du fond du panier et tourne en spirale jusqu’au bord du panier. Suivant l’épaisseur du brin d’osier toutes les tailles de panier peuvent être réalisées et l’utilisation variable à loisir.

Ce panier est encore fabriqué dans le Sud de la Dordogne et le Nord du Lot-et-Garonne. Il est encore utilisé au quotidien par certains foyers.

 

Très intrigué et intéressé par ce panier, moi qui n'avais jamais travaillé l'osier, j'ai suivi un stage d'une journée en décembre 2015, à l'association de la mémoire du bouyricou à Esclottes, proche de Duras en Lot-et-Garonne.

Pourquoi ce panier m'a attiré?

d'abord par son esthétique, je trouve que c'est un très beau panier.

Ensuite par sa technique originale; le panier démarre par la confection d'une tresse que l'on met en cercle pour réaliser le fond du panier, puis que l'on fait serpenter pour monter le panier, et ensuite que l'on met en bordure double pour le tour du panier.

Et en fin, car comme le tistalh, c'est un panier paysan, à l'origine; pendant la saison de l'osier frais, donc l'hiver, les paysans utilisaient l'osier destiné à l'attache de la vigne pour aussi confectionner ces paniers. Aussi comme le tistalh, le bouyricou a besoin de supports (sites, associations.....) afin que les personnes intéressées s'approprient ces techniques anciennes pour les perpétuer.........et se faire plaisir.

 

 

 

panier en cours de réalisation lors du stage

 

panier fini

 

Un peu de technique

 

le début du panier: la tresse

1°) la théorie

Les dessins ci-dessous montrent le principe de la tresse qui est l'origine de ce panier de type bouyricou. Le départ se fait à partir de quatre tiges d'osier misent en croix deux par deux. La tresse s'allonge par l'addition de tiges placées verticalement, parallèlement à celles déjà existantes. Et cela après avoir tourné la tige horizontale, la plus haute (dans le cas théorique du dessin), de la zone de tressage vers le bas. Dans la zone de tressage il ne doit  n'y avoir que deux ou trois tiges horizontales. Dans ce cas de figure je n'ai mis que cinq tiges verticales qui correspondent à un petit panier de 25 ou 30 cm. Pour des paniers plus grands on va généralement jusqu'à neuf tiges d'osier.

Une fois cette tresse terminée, ici avec cinq tiges ajoutées, il faudra la fermer sur elle même pour passer à l'étape suivante de la construction du panier.

 

2°) la réalisation

Les photos ci-dessous correspondent à la matérialisation des dessins ci-dessus.

La position de la main est importante pour la réalisation du tressage.

début du panier, départ de la tresse début du panier, départ de la tresse
Après avoir plié les deux tiges verticales, on place la 1°tige (photo de gauche). Ensuite(photo de droite) on recourbe le 1°brin, en dessous, de la tige pliée en passant horizontalement sur la 1°tige mise en place. Ce qui donne 3 tiges dans la zone de tressage ( vers le haut de la photo)..Après avoir plié les deux tiges verticales, on place la 1°tige (photo de gauche). Ensuite(photo de droite) on recourbe le 1°brin, en dessous, de la tige pliée en passant horizontalement sur la 1°tige mise en place. Ce qui donne 3 tiges dans la zone de tressage ( vers le haut de la photo)..

Après avoir plié les deux tiges verticales, on place la 1°tige (photo de gauche). Ensuite(photo de droite) on recourbe le 1°brin, en dessous, de la tige pliée en passant horizontalement sur la 1°tige mise en place. Ce qui donne 3 tiges dans la zone de tressage ( vers le haut de la photo)..

Puis on tourne le brin le plus à gauche des 3 brins de la zone de tressage, pour le positionner parallèlement à la 1° tige mise en place. La postion des mains est primordiale pour tenir l'ensemble des tiges. Sur la photo de droite on recommence le processus en rajoutant une 2° tige.Puis on tourne le brin le plus à gauche des 3 brins de la zone de tressage, pour le positionner parallèlement à la 1° tige mise en place. La postion des mains est primordiale pour tenir l'ensemble des tiges. Sur la photo de droite on recommence le processus en rajoutant une 2° tige.

Puis on tourne le brin le plus à gauche des 3 brins de la zone de tressage, pour le positionner parallèlement à la 1° tige mise en place. La postion des mains est primordiale pour tenir l'ensemble des tiges. Sur la photo de droite on recommence le processus en rajoutant une 2° tige.

On continue en recourbant, vers la zone de tressage, la 2° tige pliée au début en passant sur la 2°tige mise en place. Sur la 2° photo on fini le processus en tournant le brin le plus à gauche pour le placer parallèlement aux tiges mises en place.On continue en recourbant, vers la zone de tressage, la 2° tige pliée au début en passant sur la 2°tige mise en place. Sur la 2° photo on fini le processus en tournant le brin le plus à gauche pour le placer parallèlement aux tiges mises en place.

On continue en recourbant, vers la zone de tressage, la 2° tige pliée au début en passant sur la 2°tige mise en place. Sur la 2° photo on fini le processus en tournant le brin le plus à gauche pour le placer parallèlement aux tiges mises en place.

On recommence en ajoutant une autre tige et on répète le processus.............................On recommence en ajoutant une autre tige et on répète le processus.............................

On recommence en ajoutant une autre tige et on répète le processus.............................

début du panier, départ de la tresse début du panier, départ de la tresse
début du panier, départ de la tresse début du panier, départ de la tresse
début du panier, départ de la tresse début du panier, départ de la tresse
La tresse de départ est teminée (ici avec en tout 5 tiges additionelles pour un panier de 25 à 30 cm de longueur). On maintient avec des liens les tiges pour que la tresse ne se défasse pas. La prochaine étape sera de fermer la tresse sur elle même afin de former un petit cercle qui servira de centre au panier.

La tresse de départ est terminée (ici avec en tout 5 tiges additionnelles pour un panier de 25 à 30 cm de longueur). On maintient avec des liens les tiges pour que la tresse ne se défasse pas.

La prochaine étape sera de fermer la tresse sur elle même afin de former un petit cercle qui servira de centre au panier.

 

Quelques photos de fabrication du bouyricou:

Débuter en mettant deux paires de tiges en croix.

 

Replier sur elles mêmes les deux tiges de dessous autour des deux autres tiges.

 

Mise en place de la première tige additionnelle.

 

Recouvrement de la première tige placée en recourbant la première tige pliée au début.

 

Puis on tourne, le brin le plus en arrière des trois brins, et on le place parallèlement à la tige que l'on vient de positionner.

 

Ensuite on recommence en ajoutant une nouvelle tige.

 

Recouvrement de cette dernière tige avec la deuxième tige pliée du début.

 

On tourne ensuite le brin le plus en arrière des trois de la zone de tressage en le plaçant parallèlement à la deuxième tige ajoutée.

 

Puis on recommence le processus en mettant une autre tige additionnelle que l'on recouvre maintenant avec la première tige additionnelle placée. On poursuit le processus..........

 

  Fin de la tresse de départ après avoir inséré ici six tiges supplémentaires et répété le processus pour chaque tige.

 

  Fermeture de la tresse sur elle même, centre du futur panier, formant un petit cercle.

 

Mise place de tiges autour du petit cercle formé par la tresse. Deux dans le trou de chaque tige sortant du petit cercle précédent, puis encore une tige supplémentaire entre chaque tige sortant du petit cercle.

 

Une fois les tiges mises, début du tressage autour du centre en faisant un cercle autour du petit cercle précédent, en utilisant les tiges ajoutées.

 

Le tressage se fait alors en prenant un brin des tiges ajoutées précédemment. Le  recouvrement se fait en sautant trois paires, donc avec le septième brin en arrière.

 

Le cercle est terminé, quand les tresses sont tangentes (bas du chiffre 9 à l'envers formé par le petit cercle central et le début de la tresse); Ce cercle sera le fond du panier. Ceci formant un "soleil" avec ses rayons.

 

Ensuite dans ce "soleil", insérer une tige supplémentaire dans chaque trou des tiges sortant du cercle; et remplacer les tiges trop courtes. Attention! le tressage se fera à partir de là en prenant deux brins du "soleil", au lieu d'un. ce qui fait que l'on aura maintenant des "paires" de trois brins.

 

La continuation du tressage en spirale permet de construire maintenant les bords du panier; le tressage se fait avec le fond du panier vers le haut. Le tressage s'écarte progressivement du fond du panier, ensuite on maintient un écart constant. Le tressage se fait comme dit précédemment en prenant deux brins du "soleil" .

 

le recouvrement se fait en sautant trois "paires" de trois brins et en prenant le brin du milieu de la quatrième "paires". Ce qui fait que l'on prendra ((3x3) + 2) le onzième brin en arrière.

 

Quand le tressage arrive à cet endroit, bas du chiffre 9 à l'envers formé par la tresse, où les tresses tangentent, ici marqué par le lien vert, on s'écarte de nouveau pour arriver à la hauteur finale du panier. Attention! à partir de là on revient à ne prendre qu'un brin du "soleil" pour le tressage, au lieu de deux comme précédemment.

 

Photo qui montre le passage à deux tiges et le retour à une tige. En résumé, on prend deux tiges après le cercle de fond de panier et ceci durant un tour.

 

la tresse s'est écartée jusqu'à la hauteur désirée du panier. En général on prend comme hauteur le diamètre du cercle fond du panier. Arrivé à cette distance on fait un tour (ou deux) supplémentaire à cette hauteur.

 

La position des mains durant le tressage: la main gauche tient les tiges dans la zone de travail, et la droite les tend.

 

Le tressage est terminé, on peut couper les tiges qui dépassent.

 

Réalisation de l'anse en plantant des tiges d'osier de chaque côté que l'on torsade ensuite. l'anse doit resserrer le panier en son centre pour donner la forme particulière du bouyricou.

 

Panier terminé.

 

mes premières réalisations:

rosace

 

petit bouyricou osier blanc, de 30 cm

 

corbeille osier "noir de villaine", réalisé avec la méthode d'Eva Seidenfaden

 

bernard - dans menu