diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /

 

les tiges de noisetier

Jean utilise des pousses de noisetiers assez grosses, trois à quatre centimètres de diamètre, et très longues de trois à quatre mètres, ce qui demande une certaine technique et.........quelques muscles.

 

 

 assouplissement de la tige

Avec de si grosses tiges, au prélable il faut l'assouplir tout du long, en la courbant en s'aidant du pied, comme le montre les photos ci-dessous.

DSCN1221

DSCN1233

 

levage des éclisses

c'est la technique classique de la vannerie du noisetier, avec quelques particularités dues à la grosseurs des tiges. Jean fait l'entaille du côté où la tige est la moins grosse pour pouvoir ensuite débuter le pliage plus facilement. En effet comme l'entaille est assez près de l'extrémité, le bras de levier est court d'un côté, ce qui demande plus de force pour démarrer le pliage et c'est donc plus facile du côté où la tige est la moins grosse.

Pour finir de lever l'éclisse du gros côté de la pousse de noisetier, Jean pose le gros bout de cette pousse par terre, le coince avec le pied et tire sur l'éclisse pour finir de la décoller (voir l'avant dernière photo de paragraphe).

Autre particularité de Jean c'est de lever les éclisses en suivant sur la circonférence, et non comme la méthode classique à l'opposé de la précédente, ceci pour avoir le moins de pertes en utilisant toute la circonférence.

DSCN1242

DSCN1245

DSCN1247

DSCN1252

DSCN1262

DSCN1263

 

DSCN1948

 

 

fente en deux de l'éclisse

les éclisses de ces grosses tiges sont bien sûr trop larges pour le tressage et Jean les fend en deux tout le long à l'aide du bout pointu de sa serpette. Remarquez la technique et la souplesse du "jeune homme".

DSCN1264

DSCN1265

DSCN1272

DSCN1273

DSCN1275

DSCN1282

DSCN1284

 

écorçage de l'éclisse

en période de sève, comme ici, l'écorce se décolle facilement en tirant dessus, il faut donc l'enlever car elle ne tiendrait pas sur l'éclisse au tressage.

DSCN1289

 

affinage de l'éclisse

toujours à l'aide sa serpette Jean enlève le surplus de bois sur l'épaisseur pour la rendre plus souple et donc plus facile à tresser. Ensuite il l'égalise sur les côtés pour obtenir des éclisses régulières qui seront plus esthétiques.

DSCN1299

DSCN1310

 

 

bernard - dans bénédeyt