diapos

musique

 

se canto-Rosine de Pèire
l'immortèla-Nadau

 

à voir

bibliographie

  • le tistalh

 R.Garreta-B.Morisson
 éd du pin à crochet
   64000 Pau

 

  • l'art de la vannerie:

technique et tradition du panier périgourdin

(bouyricou)

Eva Seidenfaden

Actes sud

     

contact

/ / /

Sur les tiges de noisetier de qualité, après avoir levé les éclisses avec l'écorce (primaires), on peut continuer à lever d'autres lanières. C'est ce que j'appelle les éclisses secondaires. On procéde de la même façon que pour les éclisses primaires, et on peut aussi les dédoubler; voir la vidéo. L'avantage c'est qu'à partir d'une pousse de noisetier on peut lever un grand nombre de lanières. Les photos suivantes montrent un résumé du processus.

 

Après avoir fait l'entaille sur la tige, cintrage sur le genou pour décoller la lanière:
DSCN5186-1DSCN5187-1DSCN5189-1

 

Séparation en deux, au couteau, de l'extrémité de l'éclisse, puis dédoublement de celle-ci:
DSCN5141DSCN5144-1DSCN5145-1DSCN5147-1DSCN5149-1DSCN5151DSCN5159-1

 

Un faisceau de lanières tirées de la pousse de noisetier, prêtes pour le tressage:
DSCN5230-1DSCN5234-1DSCN5235-1




Retour à René D


 

bernard - dans Dupont